Skip links

Comment oser se lancer malgré ses blocages ?

Avez-vous déjà fait un grand saut dans le vide ?

Nous avons tous des blocages et nous avons déjà connu la difficulté à se lancer dans un nouveau projet qui nous tient à cœur. Alors voici quelques conseils pour accepter et surmonter ses peurs.

Lorsqu’on est enfant, chaque première fois est applaudie et valorisée. Plus les années passent, moins c’est le cas et pourtant, se jeter à l’eau ne devient pas forcément plus simple. Que cela soit dû à des risques réels ou des croyances limitantes, l’anxiété d’anticipation peut nous empêcher de faire ce que nous désirons vraiment.

La peur de se lancer dans de nouveaux projets est commune et pourtant, lorsqu’on se sent bloqué.e, comme au rebord d’une falaise, nous nous sentons bien seules.

C’était mon cas et ça l’est toujours pour certains projets à vrai dire. Dans ces situations, cela m’aide de me souvenir que c’est normal de ne pas être doué.e dès le début d’un apprentissage et que le processus est toujours le même…

Pour vous aider, voici le cycle des in-compétences :

1.      D’abord il y a l’incompétence inconsciente

Il s’agit de la phase où on ne sait quasiment rien de l’activité que l’on souhaite apprendre. Nous n’avons donc pas encore conscience du travail pour arriver au résultat qui nous a donné envie de débuter.

Prenons l’exemple de l’apprentissage du longboard que je débute. En commençant je ne savais pas par où commencer, je n’avais aucune idée du temps que cela me prendrait d’être à l’aise sur une planche.

2.      Puis L’incompétence consciente

A ce stade, nous avons assez avancé pour savoir ce que nous ne savons pas. C’est à ce moment que nous sommes souvent tentés d’abandonner si nous ne nous sentons pas naturellement doué.e.

Si nous continuons avec l’exemple du skate, je dirais que je me situe à ce niveau. Je peux glisser sur un parking vide, mais je prends conscience de la difficulté de le faire sur des trajets avec un sol non lisse et des obstacles à éviter.

3.      Enfin, la compétence consciente

L’heure de gloire est arrivée. Tu as appris les bases, tu progresses et tu en es fièr.e. Pour l’instant tu fais ton activité en réfléchissant au moindre détail, bien concentré.e, toutefois tu t’en sors.

Pour certaines personnes il peut aussi s’agir d’une étape frustrante tant elles ont hâte que cela devienne simple mais si vous continuez, cette sensation arrivera.

4.      Pour finir, La compétence inconsciente

Il s’agit de l’étape où le nouvel apprentissage est tellement intégré qu’il est notre nouvelle normalité. Il est donc difficile de se souvenir de tous les efforts que cela nous a demandés. Nous avons donc du mal à apprécier pleinement cette nouvelle compétence.

Arrivé.e à ce stade, nous passons souvent à l’acquisition d’une nouvelle compétence

Connaître ce cycle est une chose, mais en parler avec des personnes qui le vivent ou qui ont dépassé cette angoisse, peut vraiment aider.

En effet, il y a fort à parier que même les personnes dont vous admirez le parcours ont vécu des moments d’évitement qui permettent de ne pas se confronter à la peur de l’échec par exemple.

C’est pourquoi nous te proposons de participer à nos cercles de parole, dont celui du lundi 17 mai à 19h00 qui s’intitule “Se lancer malgré ses blocages”.

Les cercles se déroulent en petit comité afin que chacune et chacun aient  la place de s’exprimer et d’être écouté.e.

Alors, si tu as la sensation de savoir ce que tu veux, mais que tu n’arrives pas à sauter le pas. Si tu souffres d’un syndrome de l’imposteur. Si tu ne sais pas par où commencer et tant d’autres raisons… Prends ta place pour échanger dans un climat bienveillant qui provoquera peut-être un déclic en toi !

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)