Skip links

Comment détecter l’épuisement émotionnel et y faire face ?

L’épuisement peut être multiple : physique, professionnel, social, mais celui que nous pouvons tous ressentir peu importe notre situation est l’épuisement émotionnel.

L’épuisement émotionnel est un état psychologique causé par le stress accumulé dans n’importe quel domaine de votre vie personnelle. Il n’est pas forcément lié au travail. Les raisons peuvent être multiples. L’épuisement émotionnel survient lorsque vous avez été confronté à un niveau de stress si élevé que votre corps s’arrête littéralement et ne peut plus relever de défis.

Nous faisons tous face à un certain  stress et à des émotions négatives, mais l’épuisement se produit lorsque vous dépassez votre capacité naturelle. Dans ce cas, nous pouvons nous sentir trop stimulés ou épuisés.

Tout le monde peut vivre un épuisement émotionnel, mais il est particulièrement fréquent chez les personnes confrontées au stress, à des emplois émotionnellement éprouvants ou qui traversent un changement majeur dans leur vie.

Voici 5 signes pour identifier l’épuisement émotionnel :

 1. Vous ressentez des symptômes physiques

L’épuisement émotionnel signifie que votre corps est constamment en mode combat ou survie. Le corps réagit au stress chronique, tout comme le fait l’esprit. Les maux de tête, les problèmes digestifs (comme les douleurs à l’estomac ou la constipation), les palpitations cardiaques ou les fluctuations de poids évidentes peuvent tous être causés par le stress.

Les signaux peuvent également se manifester par des changements d’habitudes, comme de nouveaux modes d’alimentation (manger beaucoup plus ou beaucoup moins) et ou de sommeil (être tout le temps fatigué.e ou avoir des insomnies).


Si vous vous reconnaissez :

Reconnaissez que vous souffrez

La première étape est de vraiment connaître ce que vous ressentez dans votre corps et de prendre des mesures pour vous réinitialiser en vous reposant. Soyez plus gentil avec vous-même. Bien sûr, vous grignotez plus que d’habitude et vous ne vous sentez pas motivé au travail, mais l’épuisement, les envies et l’incapacité de faire quoi que ce soit ne sont pas de la paresse. C’est une réponse physique à l’épuisement émotionnel.

2. Vous remarquez des émotions irrationnelles

Se sentir trop fatigué, irritable et moins investi dans votre travail pourrait tous être des indicateurs que vous développez un épuisement émotionnel.

Un sentiment de pessimisme et de désespoir face à l’avenir peut indiquer que vous vous êtes poussé à bout et que vous devez prendre soin de vous avant d’être en mesure d’aider les autres.

Le fait de vous sentir en colère de façon totalement irrationnelle ou très vite submergé par de petites tâches est également un signe.

Cependant, parfois il est difficile de faire son auto analyse alors n’hésitez pas à demander à une personne de confiance à qui vous parlez régulièrement si elle a remarqué une différence dans votre comportement.

Si vous ressentez du stress, de l’anxiété, de la colère ou de la négativité pour peu ou pas de raison apparente, vous pourriez être épuisé.e émotionnellement.


Si vous vous reconnaissez :

Fixez des limites pour atteindre l’équilibre

Vous avez autant d’heures dans une journée que Beyoncé.

Vous devez donc choyer ce temps de pop star pour vous assurer de ne pas donner trop de temps au travail, à la vie sociale ou aux choses qui ne nous feront pas de bien.

C’ est aussi une question de repos émotionnel. Lorsque nous travaillons sur l’équilibre, nous nous assurons de tenir compte de la façon dont nous nous sommes reposés, de nos capacités et de nos besoins. Lorsque nous nous permettons de prendre l’habitude de revoir l’équilibre dans nos vies (ou son absence), nous pouvons réduire le stress tout en améliorant simultanément la productivité.

Dans les tâches quotidiennes et les situations de notre vie, nous devenons nos propres patrons, que nous en soyons conscients ou non. Vous pouvez décider de devenir un bon patron pour vous-même.

3. Vous avez très peu de motivation

Vous savez que vous vivez un épuisement professionnel lorsque vous vous sentez  blasé par le travail. De même, vous pourriez vivre un épuisement émotionnel si vous vous sentez blasé à propos de tout. Nous avons tous des jours où tout ce que nous voulons faire est de passer la journée sur le canapé. Mais si c’est votre pensée quotidienne c’est bien plus qu’une simple paresse occasionnelle.

S’il vous semble impossible de sortir du lit le matin ou si vous êtes moins motivé.e et moins enthousiasmé.e par les activités que vous adorez normalement il s’agit aussi de signes.


Si vous vous reconnaissez :

Améliorez l’interaction et la connexion sociales

Nous sommes des êtres sociaux. Les relations de confiance et d’amour permettent de réguler le bonheur et la gestion du stress. Essayez de faire un effort supplémentaire dans vos relations comme appeler un proche pour vous évacuer ou planifiez une visio pour rire avec vos amis.

Pour éviter l’épuisement, assurez-vous de vous entourer de personnes que vous aimez, en qui vous avez confiance et avec qui vous riez.

Assurez-vous également que vous obteniez autant que vous donnez dans vos relations. Si vous ne vous sentez pas également soutenu, écouté ou pris en charge, exprimez vos besoins et soyez ouvert sur le manque que vous ressentez dans la relation.

4. Vous avez peut-être trouvé une méthode pour faire face

Lorsque nous sommes dans un état de stress constant, le corps et l’esprit ont tendance à trouver des parades pour que l’on tienne le coup.

Les formes de confort, pour compenser, peuvent être des comportements à risque comme la mauvaise nourriture ou l’alcool, mais aussi une frénésie d’activités.


 Si vous vous reconnaissez :

Bougez

C’est la meilleure parade. L’ exercice est une forme naturelle de médecine qui peut aider à guérir l’esprit et le corps puisque lorsque vous accélérez votre rythme cardiaque, votre corps libère des endorphines qui vous font vous sentir bien. C’est aussi une grande distraction pour oublier les sentiments négatifs ou les facteurs de stress.

Cependant, vous n’êtes pas obligé.e de faire des entraînements vigoureux ou intenses pour en récolter les bénéfices. L’exercice ne devrait pas être une autre chose qui ajoute du stress à votre vie. Faites quelque chose de conscient et de doux comme le yoga ou une promenade.

5. Vous êtes en empathie extrême

Alors que presque tout le monde peut souffrir d’épuisement émotionnel, sachez que l’hypersensible est la personnalité la plus sensible à cet état. Si vous êtes hypersensible, non seulement vous gérez votre stress, mais vous assumez aussi le stress de ceux qui vous entourent. L’empathie est une superpuissance incroyablement puissante, mais elle peut aussi causer un épuisement intense pendant les périodes stressantes où beaucoup de personnes souffrent. Vous pourriez également ressentir plus de responsabilité, ce qui signifie que vous êtes moins susceptible de vous accorder une pause.


Si vous vous reconnaissez :

Faites une pause

Si vous êtes surchargé de travail ou que vous êtes témoin d’un traumatisme que vous ne pouvez pas ignorer, vous devez surveiller vos limites et ce que vous pouvez gérer pour éviter l’épuisement.

Par exemple, prenez un jour de congé, regardez une émission qui vous fait rire au lieu des nouvelles, ou éteignez votre téléphone. Vous pourriez être submergé.e par tout ce qui se passe en même temps, alors limitez votre exposition à ce qui vous épuise.

Exprimez également ce que vous vivez aux personnes qui pourraient vous aider.

Vous avez aimé cet article ? N’oubliez pas de l’enregistrer sur Pinterest !

Si vous avez des problèmes de santé mentale, veuillez contacter votre médecin, un thérapeute ou un autre professionnel de confiance pour obtenir de l’aide. Il n’y a pas de honte à parler avec quelqu’un qui a été formé pour vous aider à trouver un meilleur équilibre dans votre vie.

As-tu fait face à un épuisement émotionnel ?

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)