Skip links

Célèbre et autodidacte : Les nombreuses vies de Mary H. Clark

Le 31 janvier 2020, la romancière new-yorkaise Mary Higgins Clark s’est éteinte. Avec 57 livres, la romancière laisse derrière elle un héritage littéraire monumental dont 20 best-sellers.

Du désir d’écrire aux premiers obstacles

A l’âge de 6 ans, Mary rédigeait déjà des poèmes et des pièces de théâtre pour ses frères. Plus tard, l’adolescente écrira de nombreuses nouvelles.  

L’enfance paisible de Mary se voit bouleversée par deux évènements : le premier est la « Grande Dépression » de 1930 mettant à terre l’économie américaine. Le second drame, événement lié au premier, est la mort de son père à 54 ans, foudroyé par une crise cardiaque. Elle a plusieurs fois raconté combien son père s’était surmené pour les faire vivre. 

Ce contexte oblige donc Mary à très vite trouver du travail pour venir en aide à sa famille, complètement démunie. Bien que pragmatique, Mary n’oublie pas son rêve d’écriture. 

Le sort s’acharne

En 1949, la jeune femme épouse le directeur de la ligne aérienne Capitol Air, Warren F. Clark. 

Alors que la vie semble devenir plus clémente, son mari décède, tout comme son père, d’une crise cardiaque à seulement 44 ans. Elle qui avait commencé à écrire régulièrement pour les journaux se voit contrainte à trouver, encore une fois, un emploi plus lucratif. 

Mary Higgins Clark a été opératrice des télécoms, secrétaire dans une agence de publicité, hôtesse de l’air, rédactrice pour des feuilletons radiophoniques. La femme qui allait devenir la plus prolixe de toutes les écrivaines a vécu bien des vies professionnelles avant de vivre de sa passion. Mais elle ne cessa jamais d’écrire. 

Mary H. Clark
Associated press

L'épanouissement

A 46 ans, Mary est enfin reconnue pour son premier roman de fiction « La Maison du Guet ». 

Après ce succès fulgurant, elle écrira en moyenne 1 roman par an, une productivité qui ne déparait en rien à la qualité de ses œuvres. 

Ce n’est qu’une fois devenue célèbre que l’auteure décida d’entamer des études universitaires. Avec cinq enfants à élever, elle n’avait sans doute pas le temps de suivre une formation. Cela ne l’empêcha tout de même pas d’écrire deux heures par jour, de 5 à 7 heures, avant d’emmener ses enfants à l’école.  

C’est donc une autodidacte qui, à force d’un acharnement et d’une rigueur sans relâche, s’est érigée en figure de proue du roman à suspense.   

Il n’est jamais trop tard

La résilience incroyable de Mary Higgins Clark, son inébranlable conviction qu’elle serait un jour écrivaine envers et contre tout sont des sources d’inspiration inestimables.  

En interview, lorsqu’on lui demandait des conseils pour écrire, elle répétait inlassablement : « Vous avez envie d’écrire ? Et bien commencez par le faire ! Autorisez-vous le droit d’écrire au lieu de seulement y songer, ne vous trouvez plus d’excuses. »   

Cela nous prouve bien que, quel que soit notre âge ou notre condition, tout est encore possible pourvu que l’on garde cette étincelle en nous. N’oubliez pas de prendre votre talent au sérieux. 

Célèbre et autodidacte : Mary H. Clark

Connaissez tu l’histoire de Mary H. Clark ? Quel.le autodidacte célèbre t’inspire le plus ?

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

  1. Merci pour cet article. J’ai adoré “Nous n’irons plus au bois” et “souviens-toi”. Nous avons perdu une super écrivaine.

    1. Post comment

      Talenty rédaction says:

      Hâte de vous faire découvrir le reste de cette série d’articles 🙂

  2. J’aime énormément sont travail mais je connaissais moins son histoire personnelle, elle a toujours su y croire c’est un bel exemple de persévérance.

    1. Post comment

      Talenty rédaction says:

      Oui nous avons également découvert son parcours au cours des recherches finalement 🙂

  3. Je me régale depuis des années avec ses romans policiers. C’est avec une petite larme à l’oeil que je t’écris ce petit mot…
    Bises

    1. Post comment

      Talenty rédaction says:

      Une grande dame, nous sommes tout aussi émues…

  4. Merci pour ce portrait si inspirant, je ne connaissais absolument pas son histoire et même si ce n’est plus mon style de lecture c’est une référence en la matière et permet de se dire que rien n’est impossible quand on est déterminée 🌞

    1. Post comment

      Talenty rédaction says:

      Oui tout à fait, ce qui fait chaud au cœur aussi c’est de se dire que l’on peut débuter à n’importe quel âge. 🙂

%d blogueurs aiment cette page :