Skip links

“L’amour de soi” – Edito Février 2020

En ce mois de Saint-Valentin nous avons envie de célébrer l’amour, oui, mais surtout l’amour qu’on se porte à nous-même. En effet, ce n’est pas toujours facile de l’admettre, mais cette relation restera la plus durable et la plus importante de notre vie. Cela vaut donc le coup d’y consacrer du temps.

Depuis quelques années le self love et le self care est sur toutes les lèvres et plus particulièrement sur celles des influenceuses. A en croire les réseaux sociaux, il est surtout synonyme de bain moussant, de yoga et de soins en institut. En soit, pourquoi pas, cela peut en faire partie. Cependant, selon nous, s’aimer et se faire du bien, va au-delà de ces activités qui ne sont pas accessibles à toutes et tous.

Amour de soi
© Matthew Henri

S’aimer ou s’adorer ?

L’amour de soi peut parfois être pris pour du narcissisme. Pourtant, dans ce que nous entendons par le self love, il ne s’agit pas de se vouer un culte ou de s’applaudir toutes les dix minutes (coucou la startup nation). Par contre, on ne peut pas nier qu’il est plus pratique de ne pas se détester. Malheureusement, pour certaines personnes, arriver à ce stade de neutralité n’est déjà pas aisé.  

L’objectif ultime est de devenir son plus grand soutien pour avancer plus sereinement. Mais pour atteindre ce stade il y a forcément des paliers à passer. Cela peut prendre du temps et ce n’est pas si grave.

Une question de générosité

Pour s’aimer entièrement il faudrait s’écouter, se respecter, se pardonner et se faire du bien. L’une des craintes les plus répandues vis-à-vis de cette tendance, est l’enfermement dans un certain individualisme, voir un égoïsme. Effectivement, l’amour de soi, c’est faire passer ses besoins avant les envies des autres. Cependant, nous pensons chez Talenty qu’il peut aussi être politique, mais surtout collectif et contagieux 

Voir des personnes à l’aise avec elles-mêmes et se valoriser peut être très inspirant. C’est pourquoi il nous tient toujours à cœur de vous partager des portraits et des parcours de personnalités atypiques 

Dans un épisode du podcast Miroir Miroir de Jenifer Padjemi, la psychologue Sophie cheval expliquait que 86 % des femmes ont déjà pratiqué le “fat talk”. Si cette expression désigne le fait de se désigner comme grosse, cela peut aussi être observé avec d’autres complexes, car dans ce domaine nous savons être particulièrement créatives.  

La conversation type consiste à dire à ses amies “Olala je me sens super grosse/moche/nulle en ce moment”, ce à quoi l’autre répond “Si toi tu es moche alors moi je suis vraiment le pire des laiderons”.  Il est facile de se rendre compte que ces échanges ne sont pas très constructifs. Il est pourtant difficile de se contrôler dans une société où on est poussé à se comparer les un.e.s aux autres.

amour de soi
© Matthew Henry

Comment progresser ?

Une des clés de l’amour de soi est peut-être de comprendre que les qualités des autres ne signifient pas quels sont absentes chez nous, même lorsqu’elles s’expriment autrement. Malgré ces belles paroles, il faut reconnaître qu’il n’y a pas de guide universel pour apprendre à s’aimer.  

Bougies parfumées à 30 euros, méditation et retraites spirituelles, à force, la ritualisation du bien-être peut devenir une performance. Moi-même j’en ai fait les frais en m’obligeant à prendre des bains moussant pour me détendre, avant d’admettre que ça m’ennuyait profondément. 

Le but est plutôt de s’aimer et de prendre soin de soi avec nos particularités et nos défauts. Selon notre personnalité, notre situation et nos ambitions, il faut donc mener l’enquête afin de comprendre nos besoins. Cela peut être : suivre une thérapie pour certain.e.s, déménager, arrêter une relation toxique, décliner une sortie, faire la fête, manger plus de chocolat, dessiner, faire une pause dans son militantisme, ou même mettre ses proches entre parenthèse un temps afin d’avancer dans son business.  

Prendre soin de soi est malheureusement encore un luxe, mais c’est un luxe que vous méritez. Alors, en ce mois de Saint-Valentin nous vous proposons de vous offrir à vous et à vos aimé.e.s de l’attention, de l’acception, du sommeil et de l’hydratation. Je ne suis pas voyante mais nul doute qu’à force de bienveillance envers vous-même, vous deviendrez une inspiration et que vos projets grandiront. 

amour de soi
© Nicole de Khors

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

%d blogueurs aiment cette page :