Skip links

3 mythes de l’entrepreneur à oublier

Il existe de nombreux mythes sur l’entrepreneuriat qui sont considérés comme des «vérités» ou des règles ».

Certains d’entre eux ont été diffusés par des professionnels bienveillants qui voulaient à l’origine nous aider à construire notre entreprise. Mais beaucoup de mythes sont en réalité des suppositions et imaginés pour justifier nos insécurités.

MYTHE N ° 1 : Vous devez toujours suivre le plan

Evidemment, avoir un plan, une vision, est fondamental pour avancer sereinement dans votre vie entrepreneuriale. Mais vous devez vous attendre à devoir vous adapter et changer parfois de trajectoires.

Pour cela il est indispensable d’écouter votre instinct quand il vous dit que la meilleure opportunité se trouve ailleurs.

Être capable de prendre de nouvelles directions, de changer de cap ou de s’adapter aux situations est l’un des traits les plus courants de tout entrepreneur qui réussit.

MYTHE N ° 2 : Il faut être un expert pour être respecté

C’est sérieusement l’un des mythes les plus grands et les plus néfastes pour l’entrepreneur.e.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas un.e intervenant.e, en devenant chef.fe d’entreprise vous êtes un chef d’orchestre. Alors, n’attendez pas d’avoir appris absolument tout ce qu’il y a à savoir sur votre domaine (est-ce même possible ?) avant de commencer à vous faire connaître.

Vous n’êtes peut-être pas un.e expert.e mais vous avez une expérience et une vision unique à partager. Cela suffit !

MYTHE N ° 3 : Vous devez être extraverti.e

Détrompez-vous, tous les entrepreneur.e.s à succès ne sont pas confiant.e.s, n’aiment pas nécessairement être sous les feux de la rampe et être au centre de l’attention.

Les introvertis ont la même capacité de réussite et pourront même créer des liens plus forts avec leur clientèle qui leur ressemble.

3 mythes de l’entrepreneur à oublier - TALENTY
N’oubliez pas d’enregistrer cet article sur Pinterest !

Alors, est-ce que l’un de ces 3 mythes de l’entrepreneuriat fait encore partie de votre quotidien ?

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

  1. Ça fait du bien de lire qu’il ne faut pas suivre un plan. C’est la parti la plus difficile, quasiment impossible pour moi. Saisir les opportunités, j’adore. Le truc, c’est que parfois il ne faut pas trop passer de l’une à l’autre.

%d blogueurs aiment cette page :